mercredi 11 janvier 2017

Tous les animaux ont une conscience



Voici la lettre de Laila Del Monte pour la Nouvelle Année...

Le langage muet de cœur à cœur vaut tous les langages. Toute conversation doit finir dans le silence seulement...Ramana Maharshi

Pour cette nouvelle année 2017, j’émets le souhait que nous puissions voir de grands changements positifs pour les animaux de notre planète. Il y a beaucoup à faire dans de nombreux domaines et dans tous les pays. Heureusement, de plus en plus d’associations et de personnes extraordinaires dévouent leur vie à la cause animale : sauver des animaux, éduquer leurs propriétaires et dénoncer la maltraitance. Il y a du mieux mais on est très loin du but. La pire des choses, c’est l’ignorance. Même si c’est terriblement difficile, nous ne pouvons fermer les yeux sur ce qui arrive aux animaux, sinon nous ne pourrons pas œuvrer pour les changements.

Le fait de reconnaître que tous les animaux ont une conscience est le point fondamental du « Droit des Animaux »

Chaque animal a une conscience de soi, de son corps physique, de ses émotions, de ce qu’il est en train de penser, de son entourage et de son environnement.


Lorsqu’un animal est plus proche d’un être humain, qu’il s’agisse d’un chat, d’un chien ou d’un cheval, la communication est rendue plus aisée en raison des similitudes d’expériences avec les animaux de compagnie. Pour cela, nous pensons qu’ils ont plus de conscience que les autres. C’est tout simplement parce que nous avons l’impression de mieux les comprendre.
Ces animaux de compagnie reflètent des éléments humains : par exemple, un cheval qui vit avec moi renvoie des sensations humaines que ne répercutera pas un cheval sauvage ; il en est de même d’un chien ou d’un chat de compagnie.

Un animal d’élevage a exactement la même panoplie d’émotions qu’un chien, un chat ou un cheval. 


Il a aussi le même type de conscience, il n’y a pas de différence. C’est nous qui ne nous en rendons pas compte. C’est à nous d’aller vers eux pour comprendre leur langage et de ce fait comprendre leur esprit.
 
Notre rôle sur cette planète est de reconnaître la diversité des animaux qui cohabitent avec nous, de comprendre leur esprit, de respecter leur intelligence particulière ainsi que leurs besoins et œuvrer pour leur bien-être.

Ceci est le cadeau qui nous a été offert par le Divin et nous l’avons rejeté.

Un animal qui se trouve dans des conditions extrêmes de souffrance et de survie va peut-être nous sembler différent, juste « une simple bête » sans pensées, sans émotions, sans intelligence, etc.

Tous les êtres sentients sans exception ont des pensées, des émotions, ressentent la douleur et ont une conscience.


Si on transforme la condition de cet animal qui se trouve dans des conditions de souffrance et de survie, si on lui donne ce dont il a besoin, si on respecte son « être », si on le considère comme un être conscient et sentient, tout change ! J’ai pu voir cela de nombreuses fois avec des animaux d’élevage récupérés et placés dans des refuges. Un cochon, un veau, une poule, une chèvre, un mouton… ils deviennent affectueux, joueurs, intelligents, exceptionnels exactement comme notre petit chien ou notre chat.
 
Ils étaient comme cela avant, seulement c’était impossible pour eux d’exprimer leur « être ».

Un animal sauvage a aussi cette même conscience. 

Celui-ci est cependant beaucoup plus focalisé par sa survie, il vit donc le présent sur le plan physique de façon très intense. J’ai pu observer cela en communiquant avec des lynx dont les odeurs, les visions, les sons sont très intenses et très exacerbés. Si ces sens sont développés, c’est dû à l’exigence de la survie, ainsi qu’à leurs interrelations dans le groupe.
 

Ainsi, tous les animaux ont une conscience, même si tous ne sont pas proches de nous de la même façon, et ceci, en dehors du fait que nous les apprécions ou que nous les connaissons. En tant qu’humains, et pour aider les animaux et notre planète, notre rôle est de faire la démarche d’aller vers la compréhension de l’esprit de chaque animal, découvrir qui ils sont, comment fonctionnent leurs émotions et leurs pensées, voir le monde à travers eux, découvrir l’essence de leur conscience.
 

Cette découverte se fait dans le silence, en mettant de côté nos habitudes et nos croyances, nos a priori, nos paroles et nos pensées.

Le lien vers le site de Laila Del Monte :  http://lailadelmonte.fr/