mercredi 25 janvier 2012

Tra la la la lère...




LES PROLÉTAIRES

Y'a des pétroliers supers
Qui foutent le deuil sur l'onde
Avec dix hommes d'équipage
On s'en va au bout du monde
Avant il en fallait trente
C'était pas rentable
En voilà vingt au chômage
Les prix sont plus supportables

Mais de tous ces matelots
Qu'est-ce qu'on va en faire?
Mais de tous ces matelots
Qu'est-ce qu'on va en faire?
Ils s'en iront à la ville
Tra la la la lère
On les mettra à l'usine
On manque toujours de prolétaires

Assez travaillé pour soi
La petite exploitation
Maintient l'Europe en retard
Hors de la compétition
Il y a trop d'agriculteurs
C'est pas raisonnable
Quelques millions au chômage
Et l'Europe verte sera fiable

Mais de tous ces paysans
Qu'est-ce qu'on va en faire?
Mais de tous ces paysans
Qu'est-ce qu'on va en faire?
Ils s'en iront à la ville
Tra la la la lère
On les mettra à l'usine
On manque toujours de prolétaires

Et toi, petit commerçant
Tu mourras d'la TVA
Mais si on aide ces gens-là
La bombe, comment on la f'ra?
Le p'tit commerce doit mourir
Il n'est pas rentable
Vas t-en au supermarché
Les prix sont plus abordables

Mais de tous ces commerçants
Qu'est-ce qu'on va en faire?
Mais de tous ces commerçants
Qu'est-ce qu'on va en faire?
Ils s'en iront à la ville
Tra la la la lère
On les mettra à l'usine
On manque toujours de prolétaires

A Nantes, à Rennes ou à Brest
Du travail, il n'y en a guère
Ils voudraient rester chez eux
Alors comment faire?
Déplacer toutes les usines, c'est complètement con
Eux, qu'ils viennent dans la capitale
Pour l'patron c'est plus valable

Mais de tous ces immigrants
Qu'est-ce qu'on va en faire?
Mais de tous ces immigrants
Qu'est-ce qu'on va en faire?
S'ils viennent dans la capitale
Tra la la la lère
Même en f'sant plein de fonctionnaires
Y'aura toujours trop de prolétaires

S'il y a trop de chômeurs
Y'aura du désordre
Il faudra des policiers
Pour maintenir l'ordre
Hitler le disait déjà
Un chômeur, c'est pas rentable
Un soldat ça coûte moins cher
Et c'est bien plus raisonnable

Mais de tous ces policiers
Qu'est-ce qu'on va en faire?
Mais de tous ces policiers
Qu'est-ce qu'on va en faire?
Ils s'en iront à la ville
Tra la la la lère
Taper sur les ouvriers
Taper sur leurs frères

Paroles de Gilles Servat, un chanson écrite dans les années 70 !!! Artiste et prémonition… Circulez, y'a rien à voir ! Rien de changé sous le soleil du profit et de l'exploitation.