mercredi 15 décembre 2010

Mes beaux films d'hiver




J’adore revoir ces films l’hiver, au coin du feu, un des trois chats sur les genoux. Les grands sentiments, les doutes, l’amour contre la raison, surtout la raison d’état… oui, ce sont des drames, mais tellement bien filmés et interprétés. Contrairement à La Princesse de Clèves, magnifique film également (avec Marina Vlady et Jean Marais), ces êtres-là ont choisi de suivre la voie du coeur. Mais si La Princesse de Clèves est morte de ne pas avoir succomber, Rodolphe, Mary, Anna, et Youri (Docteur Jivago) l'ont été aussi d'avoir vécu leur passion... De belles oeuvres du 7ème Art qui nous chuchottent à l'oreille et nous caressent l'âme... sortez vos mouchoirs !

Le plus historique : MAYERLING, de Terence Young, sorti en 1968, avec Omar Sharif, Catherine Deneuve, Ava Gardner, James Mason - A Vienne, Rodolphe, prince héritier mal marié, tombe amoureux d'une baronne et prend le parti des étudiants contestataires... ils ne survivront pas à leur passion, mais le nom du lieu du drame raisonne toujours dans les cœurs des Autrichiens, loin des rumeurs de la ville. En effet, Mayerling est le nom d’un village dans la grande banlieue de Vienne. C'est aussi le nom du fameux pavillon de chasse où, le 30 Janvier 1889, l'archiduc héritier d'Autriche Rodolphe, fils de l'empereur François-Joseph 1er d'Autriche et de l'impératrice Elisabeth, dite Sissi, est retrouvé mort en compagnie de sa maîtresse, la baronne Mary Vetsera.

Le plus classique : ANNA KARENINE d’après le roman de Léon Tolstoï paru en 1877. Anna Karenine est un film de Bernard Rose sorti en salle en 1997, avec Sophie Marceau, Sean Bean, Alfred Molina - Les amours d'Anna, mariée à un haut fonctionnaire de cinquante ans (Karenine) avec un fringant officier de cavalerie, le comte Vronsky. Leur passion va choquer la haute société de la Russie tsariste où l'on ne badine pas avec les principes moraux. Quand Karenine s'aperçoit de l'obsession de sa femme, il la menace de divorcer et de lui enlever la garde de leur fils. Anna est terrassée. Elle attend un enfant de Vronsky. Entre la raison et la passion son choix aura des conséquences dramatiques et scellera son destin…

Et puis le plus romantique, LE DOCTEUR JIVAGO, bien sûr, de David Lean, d’après le roman de Boris Pasternak (publié en 1957, et qui obtenu le Prix Nobel de Littérature en 1958). Le film est sorti sur les écrans en 1965, avec Omar Sharif, Julie Christie, Géraldine Chaplin, Alec Guinness, avec la merveilleuse musique de Maurice Jarre - Le docteur Jivago est enrôlé de force dans l'armée au début de la révolution d'Octobre. Commence un long exode qui le sépare de la femme qu'il aime. Ce médecin russe idéaliste sera ballotté dans les remous de l'histoire, entre une vie conformiste auprès de son épouse et une passion aventureuse avec sa maîtresse.

Tous ces films sont disponibles en Dvd, à acheter neuf ou d’occasion vraiment pas cher, sur Internet… En vous souhaitant de belles soirées !