mercredi 4 août 2010

Faites un voeu, et puis voilà...


Lorsque la Terre traverse des nuages de poussière, des étoiles filantes tombent en « pluie». C'est ce qui se passe actuellement.

Ces bolides venus de l'espace illuminent alors le ciel en traversant l'atmosphère. La richesse du milieu en poussières et roches influe sur leur nombre.

Car ces fameuses étoiles filantes contrairement à leur nom, ce ne sont pas des étoiles mais des météores, c'est-à-dire des poussières ou des roches. Et des météores, il en tombe toutes les nuits sur la planète. Mais plus ou moins selon les périodes.

Rencontres cosmiques

En effet, dans son mouvement de rotation autour du Soleil, la Terre rencontre de nombreux petits corps célestes : des débris de roches, d'astéroïdes, de comètes. Tous ces voyageurs cosmiques, en s'approchant un peu trop près de notre planète, sont attirés par la gravité. Ils en tombent.

En traversant l'atmosphère, leur vitesse augmente, les frottements aussi : ils s'échauffent tellement qu'ils en deviennent incandescents. Ils dessinent ainsi le long de leur chute une traînée lumineuse : c'est ce qu'on appelle une étoile filante.

On comprend aisément, dès lors, que la quantité d'étoiles filantes dépend de l'environnement de la Terre. Si celle-ci passe dans une zone « vide » de l'espace, ce phénomène se produira peu. En revanche, si notre planète traverse une région pleine de poussières et de roches en tous genres, le ciel sera sans cesse illuminé.

La traversée du nuage

Et justement, sur la trajectoire de la Terre autour du Soleil, se trouvent de ces « nuages ». Ces amas de scories sont des débris de comètes. Ces corps célestes, constitués à la fois de roches et de glaces fondent un petit peu à chaque fois qu'ils s'approchent un peu trop près du Soleil et les débris propulsés par la glace, s'évaporant, restent dans l'espace. Quand la Terre les traverse, une pluie d'étoiles filantes s'abat !

Chaque fin juillet, la terre arrive à la périphérie du nuage laissé par la comète Swift Tuttle. Chaque heure, une ou deux étoiles filantes traversent le ciel. C'est le démarrage des perséides, nommées ainsi car elles semblent provenir de la constellation de Persée.

Et la pluie qui en résulte

Puis chaque mi août (souvent vers le 12 ou 13, traditionnellement au 15 Août), la planète passe au coeur du nuage. Les observateurs du ciel peuvent alors s'attendre à voir jusqu'à 100 étoiles filantes par heure : la pluie des perséides est l'une des plus spectaculaires de l'année. Derrière ce déluge de lumière, les particules de poussières qui constituent les perséides sont minuscules, la plupart pas plus grosses qu'un grain de sable ! Cependant elles tombent à plus de 212 000 kilomètres à l'heure (59 kilomètres par seconde).

Alors à vos balcons, descendez dans le jardin, partez au milieu des champs. C'est le moment de faire un vœu… ou plusieurs !

Pour les plus scientifiques

Les 6, 7 et 8 août 2010, des sites « Nuits des Etoiles » vous accueillent partout en France et dans plusieurs pays d’Europe et d'Afrique. Des centaines d'animateurs et d'astronomes amateurs vous attendent pour vous conter le ciel et vous faire plonger dans la Voie Lactée. Voici le lien vers le site de l’AFA (Association Française d’Astronomie), où vous pourrez consulter la carte des lieux de rassemblement près de chez vous, pour une merveilleuse nuit d’observation scientifique :

http://www.afanet.fr/Nuits/default.aspx