mercredi 23 juin 2010

Un regard panoramique


Effleurer incessamment un mur comme pour s’assurer de sa présence réconfortante. Eviter tout contact du regard comme pour se protéger de ceux qui l’entourent. Fuir les conversations comme si l’esprit ne pouvait articuler un mot. C’est l’impression que pourrait nous laisser la rencontre avec un autiste. Syndrome aux signes plus ou moins accentués, l’autisme isole les personnes qui en souffrent mais peut aussi révéler des personnalités surprenantes. Bien que les causes restent à ce jour incomprises, une certitude est acquise : les facteurs responsables sont complexes et englobent aussi bien l’environnement que des protéines du cerveau, parait-il ? En fait, on ne sait rien, mais on a tout de même renoncer à culpabiliser la mère.

Alors que les autistes ont de profondes difficultés à communiquer avec autrui, ce qui se répercute de manière troublante au niveau neuronal, il n’en demeure pas moins que certains développent des aptitudes exceptionnelles. Près de 10% des autistes sont ce que l’on surnomma pendant longtemps des "idiots savants" ou des "prodiges". Qualifiés généralement d’"autistes de haut niveau", plusieurs sont à ce jour fort célèbres, comme le sont Kim Peek pour sa mémoire photographique, ou Daniel Tammet pour ses facultés d'apprentissage des langues et son univers pleuplé de chiffres. Ainsi, certains autistes nous révèlent une part de nous-même cachée, de l’humain sur-activé.

Stephen Wiltshire est quant à lui un prodigieux dessinateur urbain. Bien que doué pour la musique, c’est le crayon que Stephen manie avec brio. Anglais né en 1974, il perd le peu de son langage à trois ans, suite au décès de son père. Puis reconnu autiste et placé dans une école spécialisée, il montre très vite une fascination pour les formes et les images. Il se met alors à "gribouiller" essentiellement des voitures puis des bâtiments avec un sens aigu de la perspective. Tout comme Kim Peek, il possède une mémoire visuelle photographique. Ni croquis, ni esquisse lui sont nécessaires pour restituer, sans l’ombre d’une hésitation, le moindre détail d’un immeuble, d’une rue ou même d’une ville telle que Rome ou Paris. Artiste reconnu depuis des années, Stephen Wiltshire parcourt régulièrement la Grande-Bretagne et les Etats-Unis pour exposer dans des galeries.

Voir la vidéo d’une performance de Stephen Wiltshire :

A lire : "Je suis né un jour bleu" de Daniel Tammet, aux éditions Les Arènes.