mercredi 6 janvier 2010

Tombe la neige













C’est l’hiver, il fait froid, le temps est à la neige, la sagesse nous dit de rester chez soi le plus possible, et on dîne le soir avec une bonne soupe de potimarron et quelques chataîgnes doucement cuites dans le feu (voir la rubrique Généreuse Nature)… tout cela est parfaitement normal, c’est la saison ! De saison également, un peu de nostalgie, une humeur vagabonde, puisqu'on a enfin le temps de ne rien faire...

Tombe la neige
Tu ne viendras pas ce soir
Tombe la neige
Et mon cœur s'habille de noir
Ce soyeux cortège
Tout en larmes blanches
L'oiseau sur la branche
Pleure le sortilège

Tu ne viendras pas ce soir
Me crie mon désespoir
Mais tombe la neige
Impassible manège

Tombe la neige
Tu ne viendras pas ce soir
Tombe la neige
Tout est blanc de désespoir
Triste certitude
Le froid et l'absence
Cet odieux silence
Blanche solitude

Tu ne viendras pas ce soir
Me crie mon désespoir
Mais tombe la neige
Impassible manège

J’ai lu dans mes pérégrinations sur Internet, que les vers de cette chanson sont composés comme des haïku, et ce qui explique son succès immense au Japon. Adamo avait raconté qu'un jour, entendant dans un avion au Japon, une version musicale de son titre, pour plaisanter, avait demandé à l'hôtesse de l'air ce que c'était… Elle était partie se renseigner et elle est revenue quelques minutes plus tard en lui disant fièrement : "C'est un air traditionnel japonais !"…

Pour écouter la chanson, dans son enregistrement original de 1963 :

En illustration : une photo du jardin de Mudita