mercredi 17 juin 2009

Le monde des fées








La Terre est-t-elle peuplée d'êtres invisibles, qui se cachent et ne se montrent qu'à de rares élus, n'ayant aucune mauvaise intention ?

Aujourd'hui, plus personne n'y crois, mais peut-on être vraiment sûrs qu'il n'existe pas de civilisation féerique ?

Selon la Tradition, il existe quatre sortes de créatures féeriques, les élémentaux de l'Air, comme les elfes ou les sylphes, les élémentaux de la Terre (ou de la Nature), comme les fées ou les lutins, les élémentaux de l'Eau, comme les sirènes ou les naïades, et enfin les élémentaux du Feu, comme les dragons.

L’Ancien Monde

L'Ancien Monde est le nom pour désigner l'époque où les hommes croyaient encore aux fées, aux elfes et aux autres créatures féeriques, ils avaient confiance en elles et il leur arrivait même de leur demander conseil. Les livres qui, aujourd'hui, sont considérés comme des ''contes de fées'' étaient, lors de l'Ancien Monde, de véritables traités scientifiques.

L'Ancien Monde commence à la fin de l'Antiquité, lorsque les Gaulois et les peuples de l'Est et du Nord ne furent plus soumis aux croyances romaines, et se termine au début du XIXème siècle avec la Première guerre Mondiale.

ll existe un seul et unique pays, l'Irlande, qui demeure encore dans l'Ancien Monde, presque toutes les personnes vivant là-bas, qu'elles soient adultes ou enfants, croient aux fées et une grande majorité en ont vu au moins une fois dans leur vie.

Voici un certain nombre de choses qui pouvaient avoir lieu dans l'Ancien Monde, mais qui, hélas, n'ont plus lieu aujourd'hui :
- les lèprechiens pouvaient coudre un vêtement pour un humain, ou même l'initier à leur travail ;
- il était fréquent qu'un homme, dans un bois ou une clairière, aperçoive une fée et en tombe amoureux ;
- beaucoup de petites créatures, comme les lutins, les farfadets ou les gnomes, se laissaient voir et approcher ;
- le soir, dans un sous-bois, certains voyageurs apercevaient des elfes danser et les rejoignaient dans leur ronde...

L’Exil des Fées

L'Exil des Fées marque vraisemblablement la fin de l'Ancien Monde, car à partir de cette période, et encore aujourd'hui, il était beaucoup moins fréquent de voir un gnome ou un lutin au détour d'un chemin...

Vers le début de la Première Guerre Mondiale, les fées, découvrant l'horreur d'une guerre où tous les peuples de la Terre s'entretuaient pour une raison trop obscure pour être valable, décidèrent d'un commun d'accord de s'exiler, pour montrer aux hommes qu'ils ne les méritaient pas.

Elles se retirèrent dans les clairières au fin fond des bois, pour se protéger le mieux possible de la guerre, elles ne se montrèrent plus aux hommes, et encore aujourd'hui, avec l'avancée des nouvelles technologies et des trucages, il est très rare de voir une fée.

Les créatures aériennes, comme les elfes ou les sylphes, se retirèrent dans leurs royaumes respectifs, le pays parallèle du Roi Finnana pour les uns, les cieux pour les autres, quant aux lutins, aux gnomes, aux farfadets et aux lèprechiens, tout comme les humains, ils partirent à la guerre et bataillèrent au côté de leurs pays respectifs. Les dragons et les griffons firent eux aussi la guerre, les licornes, elles, s'exilèrent elles aussi au côté des fées, les serpoules se cachèrent...

Jusqu'à ce jour, ce fameux jour où l'Armistice fut signée, toutes les créatures féeriques, menées par les fées, décidèrent que les hommes étaient des imbéciles, même si la paix était maintenant déclarée, elles savaient que quelque part dans le monde, des enfants mouraient de faim, elles savaient également que des hommes, quelque part, s'entretuaient parce qu'ils ne croyaient pas au même dieu, elles décidèrent donc de se cacher et de se montrer uniquement aux âmes pures ou aux imaginations élevées. Exception faite des lutins, des gnomes, des lèprechiens et des farfadets, qui, eux, aimaient beaucoup les humains et se laissent plus facilement approchés.

En illustration : Delphine Seyrig, la fée de Peau d'Ane, dans le magnifique film réalisé par Jacques Demy

Si vous souhaitez rencontrer les fées, visitez l’Univers Elfique de Samuel Stolarz : http://www.samuel-stolarz.com/