mercredi 13 mai 2009

Intention, intégrité, intuition, création



En matière de création, une fois que l'intention est là, il y a autre chose de très important : l'intégrité.

Nous abordons l'univers physique avec notre propre intégrité qui nous est personnelle. Vous dites que vous allez faire quelque chose ? Le faites-vous ou pas ? Là est votre intégrité. Vous avez une intention, vous y prêtez attention, ensuite, c'est le moment d'utiliser votre intégrité pour matérialiser tout ça. Sans intégrité, rien ne se passe.

En fait, il y a deux sortes d'intégrité : l'intégrité personnelle qui est totalité, et l'intégrité institutionnelle, celle du pouvoir. Celle-ci est « pouvez-vous garder un secret ? ». Si vous n'en êtes pas capable, vous n'êtes pas un homme honorable selon l’institution à laquelle vous « appartenez », et vous ne grimperez pas les échelons. C'est comme ça que ça marche dans les entreprises. Le pouvoir a toujours sa propre intégrité, mais elle n'est pas une totalité (liée à l’intégrité personnelle). L’institution (politique, religieuse, sectaire, etc.) a ses failles à cause de cela. Maintenant que les choses s'accélèrent, et que les événements se précipitent, nous voyons des entreprises, des relations, des systèmes, des religions voler en éclat, à cause du manque d'intégrité totale. C'est ce qui pointe à l'horizon. L'intégrité et l'éthique sont les problèmes d'aujourd'hui, de plus en plus...

Il n'y a pas d'action à faire à propos de cela. « Faire » n'est pas la question ici, « Avoir » non plus d’ailleurs, la question c'est « ETRE ». C'est ce vers quoi nous sommes ramenés, ramenés à être.

L'intégrité est le gardien. Si vous n'avez pas d'intégrité personnelle, alors vous n'allez pas être capable de toucher ou contacter votre intuition - qui est votre connexion à la Source.

Sans intégrité, votre capacité à créer est réduite à néant, car vous ne contactez pas votre intuition. L'intégrité est le moyen le plus sûr d'accéder à la capacité de faire se manifester ce que vous désirez, ou ce qui pourrait être. Quand je parle de ce que vous désirez, j’entends également le désir d'évoluer et de nous aider mutuellement à le faire.

Mais qu'est l'intégrité ? En termes simples, c'est suivre son cœur. L'intégrité est le symbole d'un esprit intégré ou total, un esprit dans le lequel il n'y a aucun conflit et où rien n'est en désaccord. L'intégrité découle de l'honnêteté, comme l'honnêteté découle de la confiance. Que désirez-vous vraiment faire ? Et que voulez-vous laisser de coté ? Si vous vous posez les bonnes questions, vous êtes alors intègres avec vous-même.

Etre loyal envers soi-même est synonyme d'intégrité personnelle. Parfois, vous voulez faire quelque chose pour les autres, vous voulez vraiment le faire, parce que vous y voyez votre intérêt, même si les résultats ne sont pas immédiats. Cette attitude peut témoigner d'une certaine intégrité. Cependant, elle n’est pas totale, car ce qui est intègre pour une personne ne l'est pas forcément pour une autre. Si vous ne trouvez pas les bonnes personnes dont la vision de l'intégrité correspond à la votre, alors vous allez avoir des ennuis. Personne ne peut vous dire ce que doit être l'intégrité pour vous. Vous seuls pouvez le savoir.

Ceci est un petit aperçu de la pensée de Ian Xel LUNGOLD, dont vous retrouverez 18 vidéos de 10 minutes chacune dans le lien établi en fin d’article.

En illustration : le calendrier Maya

Ian Xel Lungold était bijoutier. Il travaillait les métaux et s’inspirait des symboles Maya. Il a ressenti alors un réel pouvoir émanant de ces symboles et a cherché plus loin. Il a étudié le Calendrier Maya, notamment d’après les recherches d’un biochimiste Suédois, le Docteur Carl J. Calleman :

La plupart des personnes qui connaissent le Calendrier Maya perçoivent celui-ci comme un système d’astronomie/astrologie, de divination et de prophétie d’un peuple indigène. Les livres sacrés d’astronomie et de prophétie sont peints sur des pages d’écorce d’Amate traitée. Plusieurs milliers de ces livres, appelés « codices », ont été brûlés par des prêtres Catholiques au début du 15e siècle. Une grande partie des connaissances furent perdues et ce fût un premier pas dans l’anéantissement de cette culture. Les prêtres Maya ont dû fuir loin pour se cacher. Ce n’est que dans les endroits les plus reculés d’Amérique Centrale qu’ils pouvaient pratiquer leur culture. Ceux qui se faisaient prendre étaient tués. Ces pratiques ont perduré jusqu’à la fin des années 1980. Les Mayas savaient qu’une période difficile de 500 ans, et plus, était à venir. C’était écrit dans leurs prophéties depuis plus de 2000 ans.

Durant 30 ans, Carl J. Calleman a conduit des expériences de microbiologie en laboratoire. Ses recherches portaient en majorité sur la question de savoir comment la pollution cause la prolifération des maladies. Il y a quelques années, il a porté son attention sur le Calendrier Maya afin de voir les corrélations, ou évidences, qui peuvent être prouvées et non seulement « étudiées », comme les archéologues le font.

Ce qu’il a découvert dans sa nouvelle recherche, change très rapidement le monde et notre façon d’y vivre. Calleman a scientifiquement prouvé un plan de la Création et de l’Évolution au cours des 16.4 milliards d’années passés, depuis le « Big Bang ».

Puis Ian Xel Lungold fit son entrée en scène grâce à sa découverte d’une formule simple servant à identifier n’importe quel jour du calendrier Maya à partir du calendrier Grégorien. Donnant ainsi accès au calendrier Maya à tout homme, femme et enfant. Des corrélations avec les tablettes d’argile des Sumériens et des Mésopotamiens démontrent un modèle identique d’évolution du monde. Les Anciens textes Védiques, qui sont les fondements de l’Hindouisme, du Bouddhisme, du Soufisme et du Taoisme ont cette même compréhension de plusieurs niveaux d’évolution de la conscience.

Ce modèle de Création, tel un plan d’action, peut être observé partout dans l’univers, des particules subatomiques aux galaxies et plus encore… Contrairement aux prédictions alarmistes concernant la fameuse date de 2012 (là où s’arrête le Calendrier Maya), Ian Lungold défend l’idée que nous allons d’une "période de Lumière" vers une autre nouvelle "période de Lumière". Si les cartes sont jouées dit-il, la Création est de notre bord, comme elle l’a toujours été. Et si le processus d’accélération du temps intégré à ce modèle semble nous écraser et nous rendre passif, il n’en est rien. Chaque cycle de Création contient la même quantité d’avancements et de changements mais chaque cycle est 20 fois plus rapide. Ainsi, la même quantité de changement qui se produisait en 1,26 milliards d’années lors du Premier Cycle Cellulaire s’effectue aujourd’hui en 360 jours ! D’où cette sensation d’accélération du temps, qui pourtant ne change pas d’un iota. C’est simplement la quantité d’informations et d’événements nouveaux innombrables qui est difficile à intégrer pour notre mental lent et installé - pour ne pas dire vautré - dans la dualité. Mais le développement de nouvelles facultés d'adaptation est possible pour nous aider à passer à AUTRE CHOSE.

Pour Ian Xel Lungold, c’est par un développement de l’intégrité et de l’intuition, que notre re-centrage nous fera passer à travers cette sensation d’accélération inévitable du temps. Sa pensée rejoint celle de grands chercheurs, qui en d’autres lieux et à d’autres époques, l’ont évoqué tout au long de leur enseignement, notamment Sri Aurobindo et Mère…

Voici le lien vers la première partie d'une conférence filmée de Ian Xel Lungold (composée de 18 vidéos de 10 minutres chacune), et sous-titrée en Français :


Vous pourrez avoir accès ensuite aux 17 autres vidéos, à regarder si possible dans l'ordre, pour une meilleure compréhension...