mercredi 8 avril 2009

De l'impermanence des choses...













Détaché, il erre, plein d'énergie.
Libre de tout lien, empli de Bénédictions.

Milarepa


La forme corporelle, ô moines, est impermanente. Ce qui cause et conditionne sa venue à l'existence est aussi impermanent. Comment, ô moines, la forme corporelle qui a l'impermanence pour origine serait-elle permanente ?
Bouddha

Dans le monde relatif, il n'y a même pas quelque chose qui, un instant d'après, s'est changé en quelque chose d'autre ;il n'y a que le changement.
Arnaud Desjardin

En illustration : une photo de Michèle Porta

Photographe professionnelle depuis 30 ans, elle parle ainsi de son travail :

Le Portrait-photo me passionne. Une approche de l'autre au-delà des apparences, le diriger dans ses habitudes dans sa plus favorable émergence, dans le travail du cadrage et de la lumière. On y découvre un sentiment d'espace et de plaisir quand il n'y a plus de dualité entre vous et l'autre.

En harmonie avec une recherche personnelle, le reportage-photo m'a amenée dans les pays Himalayens : Bhoutan, Sikkim, Inde du Nord... par mes rencontres et la découverte de rites et lieux sacrés, j'ai pu appréhender de façon privilégiée la vitalité et la profondeur de la spiritualité asiatique.

Annick Justin-Joseph DA évoque sa recherche : « Lumières amicales du regard décryptant la beauté... Autant d'invites à un défi des plus intimes, celui de donner à percevoir le caractère précieux de la vie, une trace essentielle de notre présence au monde. »

Et bientôt, une exposition : Villes Sacrées de l’Inde du Nord, du 15 Mai au 27 Juin 2009 à Bibliothèque Municipale Jacques Lacarrière, rue d'Ardilière à AUXERRE dans l'Yonne. Tel :03 86 72 91 60 / Vernissage le 19 Mai.

Voir le site de l’artiste : http://www.micheleporta.fr/