mercredi 18 février 2009

Soyez le changement


Une fois n'est pas coutume, deux fois non plus...

Encore un numéro intéressant du magazine ELLE : Et si on vivait autrement ?

Alors que le Salon de l'Agriculture ouvre ses portes à Paris, le numéro 3295 (et oui... déjà!) de la revue ELLE, édité pour l'occasion sur papier reclyclé 100 %, a donné carte blanche à l'actrice Marion Cotillard pour un numéro spécial tendance chic et nature, avec 60 pages pour changer ses habitudes, se faire du bien et aimer la planète... et si Marion va ramasser ses légumes en robe-bustier noire de chez Dior - ah ! là, nous n'avons vraiment pas les mêmes valeurs, comme le dit si bien une pub pour les saussisses, euh ! non, pour les rillettes ! car moi, c'est dans un petit tailleur tout simple "Rive Gauche" de chez Saint Laurent que je vais toujours ramasser mes patates - elle donne tout de même la parole au vieux sage Hubert Reeves pour une interview sur l'avenir de notre petite planète bleue. Voici l'édito de la jeune rédactrice en chef, et en herbe :

Nous avons de grands pouvoirs.

Nous avons le pouvoir de détruire en toute inconscience, de provoquer et de cautionner la dégradation de notre environnement, et donc la nôtre. Et puis nous avons le pouvoir de cesser cette destruction, de préserver la vie, de regarder ce qui se passe en face, à côté, pas si loin. Nous avons le pouvoir de prendre nos responsabilités quant au déséquilibre que nous créons.

Toutes nos actions ont un impact,

une incidence sur la planète, sur la vie. Positifs parfois, néfastes souvent. Nous sommes puissants et nous avons le pouvoir d’agir, réellement. On nous offre des solutions : adoptons-les. Les petites modifications de nos comportements au quotidien sont autant de grandes différences. Passer de l’état de sommeil à l’état de veille prend une seconde, une petite seconde pour prendre la décision de faire autrement.

Instruisons-nous, recyclons,

utilisons l’eau avec modération, éteignons et débranchons les appareils électriques quand nous ne les utilisons pas, préférons les appareils ménagers économiseurs d’énergie : ces actions ont, aussi, un impact non négligeable sur nos finances, profitons-en ! Réduisons la consommation de sacs en plastique au profit de sacs réutilisables, mangeons moins de viande, dans la mesure du possible, mais mangeons surtout de saison, local et biologique.Si nous prend l’envie d’une nouvelle voiture, choisissons-la économe, tout en nous tournant, quand c’est possible, vers les moyens de transport en commun, le covoiturage. Ne soyons plus indifférents face à la destruction de la biodiversité, protégeons-nous, plantons des arbres...

De plus en plus de gens s’éveillent,

et c’est une très bonne nouvelle. Ça procure de la joie d’être en accord avec cette planète, et ce n’est pas si compliqué. Quand on envoie de bonnes énergies, elles reviennent, c’est mathématique. Investissons dans la préservation de la vie ! Le désastre écologique a une incidence directe sur la pauvreté dans le monde, à laquelle s’ajoute le non-partage des très nombreuses richesses de notre terre. Du coup, nous voilà aussi devenus responsables de la situation dramatique des populations vulnérables comme celles du Bangladesh, pour ne citer que cet exemple. Tout est interdépendant. Nous sommes aujourd’hui 6,5 milliards d’humains. Nous serons 9 milliards en 2050.

Avec de grands pouvoirs viennent de grandes responsabilités.

C’est l’heure de la « rehab » ! Entrons dans une phase de rééducation de nos comportements ! J’en appelle à toutes les lectrices et à tous les lecteurs de ce journal : ELLE. L’ignorance et l’indifférence sont un fléau. Face à la situation d’urgence que nous avons nous-mêmes provoquée, nous avons l’opportunité de grandir en conscience, tous ensemble. C’est une chance qu’il faut saisir.

Maintenant.

« Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde. » Gandhi

Par Marion Cotillard

Pour lire les articles de ELLE : http://www.elle.fr/elle/societe/les-enquetes
Le lien vers le site de Hubert Reeves, astrophysicien : http://www.hubertreeves.info